Historique

« De 1995 à nos jours…

 

Tout d’abord Amicale en 1994, “La Passerelle” est devenue Association déclarée en 1995. Elle fonctionne exclusivement avec des personnes bénévoles.

Fondée par un petit groupe de jeunes femmes françaises, l’association “La Passerelle” compte aujourd’hui près de deux cents familles membres et sympathisantes, à Istanbul mais aussi à Ankara, Bursa, Izmir, Bodrum, etc.

A l’époque, à Istanbul, il existait plusieurs associations regroupant des Français, mais aucune de celles-ci ne prenait en compte les particularités de la famille binationale. Nous avons senti le besoin de combler ce vide et avons créé  “La Passerelle” pour représenter les couples binationaux.

Aujourd’hui, “La Passerelle” est un des interlocuteurs des autorités françaises en Turquie et le partenaire des autres associations françaises. Ses travaux sont appuyés en France grâce, localement aux représentants des Français à l’Etranger et en France, grâce aux sénateurs représentant les Français habitant hors de France.

Nos actions visent à l’accueil de notre population au moyen anciennement de l’édition d’un journal et actuellement d’un site internet permettant à chacun d’être informé et aussi de manifestations familiales et ludiques visant à rompre l’isolement et à faciliter l’intégration en Turquie de nos familles expatriées. Amin Maalouf dit : « Plus vous vous imprégnerez de la culture du pays d’accueil, plus vous pourrez l’imprégner de la vôtre ».

L’autre axe de notre travail porte sur la reconnaissance de cette population par les autorités consulaires et locales et sur un travail de fond de dossiers tel que le choix d’une éducation, des problèmes relatifs au permis de séjour et de travail, les questions concernant la sécurité sociale et la retraite, le service militaire…

Depuis quelques années, une nouvelle réalité se dessine dans l’association : celle de la présence de jeunes couples binationaux d’origine turque dont l’un, parfois les deux, a grandi en France. Ceux-ci sont en décalage total avec une Turquie idéalisée de France et la réalité d’une Turquie en pleine évolution. Cette nouvelle catégorie de personnes offre à “La Passerelle” une nouvelle dimension dans son approche et dans ses missions.

Soutenir l’action de “La Passerelle”, c’est soutenir l’idée que l’inter culturalité est une source d’enrichissement pour nos familles, dans un contexte de rapprochement dans les relations entre la Turquie et la France. » Extrait du livret édité à l’occasion des dix ans de “La Passerelle”.

Le Bureau

 

 

You must be logged in to post a comment.